Dans les médias la semaine du 4 février 2019

Dans les médias la semaine du 4 février 2019

The company hopes that tracking patient behavior will create insights into what helps people stay sober. Plus

Il y a quelques semaines, la photo d’un oeuf devenait la publication la plus populaire d’Instagram. Le mystérieux compte a, depuis, révélé sa motivation : sensibiliser la population aux problèmes de santé mentale. Plus

L’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) a procédé à l’inauguration de ses nouvelles installations dans un immeuble recyclé de la rue Saint-Urbain, au cœur du Mile-Ex.
Les nouveaux espaces modernes de plus de 90 000 pi2 hébergeront plus de 375 membres de la famille Mila et 125 chercheurs ou experts provenant des entreprises et institutions partenaires. Plus

KineQuantum est une startup qui met la réalité virtuelle au service de la kinésithérapie. Grâce à de petits jeux vidéo développés par ses soins, l’entreprise permet aux patients d’effectuer leurs exercices de rééducation sans prêter attention à la douleur. Plus

Alors que certaines technologies vont bientôt faire une arrivée massive dans les foyers, il est sans doute nécessaire de s’interroger sur les conséquences qu’elles peuvent avoir pour la santé des plus jeunes. Plus

 

PARIS (TICsanté) – L’avant-projet de loi “relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé” prévoit d’habiliter le gouvernement à prendre des ordonnances afin de généraliser par étapes la prescription électronique (e-prescription). Plus

L’application Instagram, très populaire chez les jeunes, a décidé de bannir les photos de blessures auto-infligées pour aider à lutter contre l’automutilation et le suicide, a annoncé la plateforme qui appartient à Facebook jeudi. Plus

C’est en présence du secrétaire général adjoint du ministère de la Santé Félix Ndong-Obiang que s’est déroulée cet atelier qui avait pour objectif de faire la restitution des résultats de l’étude du cadre juridique et réglementaire pour le lancement du Système d’information de Santé et des services de e-Santé/ m-Santé  à l’endroit de toutes les parties prenantes et de la société civile. Plus