L’usage des wikis pour améliorer la pratique en médecine d’urgence et en traumatologie

Home / Séminaires & midi-conférences / L’usage des wikis pour améliorer la pratique en médecine d’urgence et en traumatologie

L’usage des wikis pour améliorer la pratique en médecine d’urgence et en traumatologie

Le Dr. Patrick Archambault[1] a présenté le 24 janvier dernier dans le cadre des séminaires de l’Axe Internet et Santé, les premiers résultats des recherches qu’il mène avec une équipe de collègues[2] sur : «L’usage des wikis pour améliorer la pratique en médecine d’urgence et en traumatologie».

A l’origine de ce projet, une préoccupation : comment favoriser le transfert des connaissances au sein des urgences et des services de traumatologie dans les établissements de santé ? Comme le soulignait le Dr. Archambault, les erreurs médicales sont fréquentes à l’urgence chez les patients victimes de traumatismes, les études montrant que jusqu’à 50% de ces patients ne reçoivent pas tous les soins indiqués par manque d’application des connaissances.

La meilleure façon d’améliorer ces pratiques serait selon cette équipe de chercheurs, de favoriser l’utilisation des protocoles de soins qui existent et de les consolider afin de rendre les interventions plus systématiques. Ils proposent pour le faire de recourir aux wikis, plate-formes web de travail collaboratif. Les wikis pourraient notamment être utilisés pour :

  • créer, partager et mettre à jour des protocoles
  • favoriser l’adoption des protocoles par les différents professionnels de la santé
  • améliorer la qualité des protocoles
  • diminuer leur coût de production
  • augmenter la participation des patients et du public dans l’élaboration des protocoles

Le programme de recherche développé par cette équipe vise ainsi à évaluer l’impact de l’utilisation d’un wiki sur la qualité des soins administrés aux traumatisés à l’urgence. Il comprend 4 projets :

  • Projet A : Revue de la littérature sur l’utilisation des wikis dans le domaine de la santé (Wikis and collaborative writing applications in health care: a scoping review)
  • Projet B : Revue systématique de la base Cochrane sur les interventions utilisant les wikis et leurs impacts sur les pratiques professionnelles et la santé des patients (Wikis and other online collaborative writing technologies in health care: effects on professional practice and health care outcomes )
  •  Projet C : Projet Google DocsTM visant à évaluer le désir des médecins résidents à participer à un projet de partage de connaissances et à identifier les barrières à leur participation (Emergency medicine residents’ beliefs about contributing to a Google DocsTM presentation)
  • Projet D : Projet visant à cerner les intentions d’utilisation d’un wiki  pour le partage de connaissances chez des professionnels de la santé en médecine d’urgence et traumatologie (Health professionals’ intentions to use wikibased reminders promoting best practices in trauma)

Dans le cadre de ce dernier Projet D, sur lequel le Dr. Archambault a mis l’accent dans sa présentation,  les chercheurs ont testé la prédisposition à l’utilisation des wikis auprès d’un groupe composé de 25 médecins d’urgence et de 25 autres professionnels de la santé (infirmièr(e)s, inhalothérapeutes et pharmacien(ne)s).

Les principaux résultats de cette étude exploratoire qui s’appuyait sur le modèle du comportement planifié, montrent que tous les professionnels de la santé interrogés voient des avantages dans l’utilisation des wikis en médecine d’urgence. Ils considèrent ainsi que le recours aux wikis favoriserait l’uniformisation des pratiques, renforcerait le travail d’équipe et donnerait accès à des protocoles mis à jour régulièrement. Certains identifient toutefois une barrière à l’utilisation de ces outils soulignant que les informations changent régulièrement et que leur mise à jour pourrait s’avérer difficile.

Sur la base de ces résultats, l’équipe va élaborer un questionnaire pour évaluer l’intention des professionnels de la santé d’utiliser un aide-mémoire issu d’un wiki pour promouvoir les meilleures pratiques en traumatologie et en cerner les déterminants. Une fois validé, ce questionnaire permettra d’effectuer une enquête de pratique plus large. Éventuellement, une intervention prospective sera élaborée selon les résultats de cette enquête et évaluée par un essai clinique randomisé.

La présentation du Dr Archambault a suscité beaucoup d’intérêt et de questions concernant notamment l’acceptation et la validité des protocoles produits via les wikis et la participation des professionnels à ces initiatives. Comment les comités responsables de la certification des protocoles vont-ils réagir ? Qui sera chargé de l’approbation finale des protocoles produits ? Faut-il vraiment permettre à tous les professionnels d’y participer ? Et enfin, comment susciter la participation des différents professionnels de santé à ces outils ?

Voici la vidéo tirée de la conférence du Dr Archambault.

 

Voici quelques articles du Dr Archambault, disponibles en ligne:

 

Références :

[1] Le Dr Patrick Archambault est Professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval, et affilié au Centre de recherche du CHUQ de Québec, au CSSS Alphonse-Desjardins / CHAU de Lévis ainsi qu’au Centre de recherche FRSQ du CHA universitaire de Québec.

[2] Les chercheurs participant à cette recherche sont : Andrea Bilodeau, Marie-Pierre Gagnon, Karine Aubin, André Lavoie, Jean  Lapointe, Julien Poitras, Sylvain Croteau, Martin Pham-Dinh et France Légaré.